La gestion de stock : les enjeux et les différentes méthodes

Que ce soit dans les entreprises de production ou de distribution, la gestion de stock est une des préoccupations majeures des chefs d’entreprise afin d’assurer et de maximiser la rentabilité de leur firme. Bien gérer le stock contribue en effet à la crédibilité de la société auprès de sa clientèle et, donc à l’obtention d’un chiffre d’affaires conséquent. Quels en sont les véritables enjeux ? Quelles sont les bonnes méthodes de gestion de stock ? Les réponses dans l’article qui suit.

Les enjeux et les avantages de la gestion de stock

À titre de rappel, la gestion de stock consiste à l’ensemble des mesures relatives à la planification des mouvements de stock (suivi et contrôle des stocks) afin de savoir quelle quantité commander et quand s’approvisionner pour disposer d’un niveau de stock convenable au moment voulu. Elle concerne aussi bien les matières premières, les produits semi-finis, les produits finis que les marchandises ou les emballages.

Ainsi, les principaux enjeux de la gestion de stock peuvent se résumer en deux points :

  • Le surstockage dans les entrepôts : ceci entraînerait en effet une augmentation des charges et serait néfaste à la santé financière de l’entreprise. D’autre part, un excédent de stock signifie immobilisation de capitaux et donc un impact négatif sur le flux de trésorerie de la société.
  • Le sous-stockage : ceci mènerait à une rupture de stock, voire une désorganisation de la chaîne de production et l’arrêt total de la production, donc l’impossibilité de satisfaire les commandes clients. Or, la perte de clients implique une baisse de chiffre d’affaires qui peut être fatale.

Bien gérer ses stocks comporte donc des avantages considérables pour l’entreprise, tels que la synchronisation des commandes et des expéditions tout le long de la chaîne logistique, également appelée chaîne d’approvisionnement ou « supply chain », une meilleure qualité de la collecte des données permettant de programmer une éventuelle perspective de croissance, ou une maîtrise de la rotation des stocks.

Et pour un meilleur suivi des stocks et des approvisionnements, l’usage d’un logiciel de gestion de stock est idéal, à l’instar du logiciel ERP, conçu pour réduire le travail manuel et permettant en outre de maîtriser la gestion des stocks.

Les différentes méthodes de gestion des stocks

On répertorie généralement quatre méthodes de gestion des stocks :

  • Le réapprovisionnement calendaire qui consiste à passer commande à date fixe des quantités fixes de marchandises, méthode adaptée aux marchandises transformées, vendues ou consommées à intervalles réguliers ;
  • Le réapprovisionnement à la commande, en d’autres termes, il s’agit de passer commande des quantités variables à des dates variables, en fonction de la demande, technique utilisée dans le secteur du BTP par exemple ;
  • La méthode de recomplètement, autrement dit, commander à date fixe des quantités variables suivant le niveau du stock à compléter ;
  • La méthode de gestion à point de commande, également appelée méthode « juste-à-temps », adopte un système de commande à date variable, mais la quantité achetée est fixe. Dans ce cas, la commande de réapprovisionnement est déclenchée une fois que le stock de sécurité ou stock minimum est atteint.

Connaissant le délai de livraison de marchandises, le responsable des stocks peut combiner ces techniques de gestion de stock, mais le choix de la méthode la plus optimale dépend de chaque entreprise, de son mode de fonctionnement et de son secteur d’activité.

0 replies on “La gestion de stock : les enjeux et les différentes méthodes