Les étapes clés de la gestion de conflits au sein d’une équipe

Le premier rôle du manager au sein de l’entreprise est de motiver son équipe et d’instaurer une atmosphère propice à la productivité de tout un chacun. Cependant, il est difficile de mettre en place ce milieu favorable si des conflits entre collègues se forment constamment. Il existe un moyen simple de gérer et résoudre les situations conflictuelles. Plus de détails dans cet article.

L’anticipation, la meilleure technique de prévention des conflits

Prudence est mère de sûreté, comme on dit. Les petits désaccords et conflits naissants qui ne sont pas gérés convenablement conduisent le plus souvent à des situations difficiles, voire des tensions interpersonnelles qui se dégradent. Pour éviter de perdre du temps dans la gestion des tensions et conflits au quotidien, il est plus pratique d’établir des relations positives au sein de l’équipe. Le mieux à faire est d’adopter le caractère des managers paternalistes. Le manager devra alors délimiter des règles précises pour installer parmi son équipe la cohésion et le travail d’équipe. Il appartient à chaque membre de son équipe de participer à l’édification de cet ensemble de règles, afin que personne ne soit marginalisé. De cette façon, le climat relationnel sera plus axé sur le respect mutuel. Toute l’équipe aura la responsabilité d’anticiper les conflits puisque celle-ci est partagée.

L’attitude à adopter pour faire face à des situations conflictuelles

Des personnalités difficiles et des situations de tension peuvent apparaître au sein de l’entreprise, quel que soit le niveau de vigilance des managers. Afin d’identifier l’origine des conflits, le manager devra inviter ses collaborateurs dans une confrontation directe. De cette manière, ils peuvent exposer leur vision des faits. Le manager doit alors asseoir son autorité, ne prendre aucun parti, tout en encourageant les relations interpersonnelles. Il doit aussi assurer le dialogue entre les protagonistes et trouver une solution gagnant-gagnant. Pour désamorcer les tensions, il doit stabiliser son attitude émotionnelle et ne pas se laisser tomber dans le piège de l’agressivité d’une partie adverse. Un geste déplacé ou des mots inappropriés peuvent ruiner les efforts de plusieurs séances de médiation. Les capacités d’écoute et d’objectivité du médiateur seront plus que sollicitées.

La reconstruction des relations une fois le conflit résolu

Les conflits interpersonnels peuvent être tournés à votre avantage si vous savez comment en tirer profit. Pour ce fait, vous devez prendre du recul et analyser minutieusement chaque détail de la situation passée. Focalisez votre attention sur le ressenti des personnes concernées. En effet, la situation de crise entre deux personnes n’est pas forcément un cas isolé. Dans la majeure partie des cas, d’autres collègues peuvent aussi avoir des difficultés relationnelles entre eux dans le même genre. Des personnes qui autrefois avaient subi un traitement défavorable peuvent s’émanciper. Une nouvelle crise peut voir le jour et votre équipe peut même se diviser en plusieurs clans. Un changement radical dans le mode de communication envers vos subordonnés est alors primordial. Des engagements doivent être pris, tant par vous que par vos collègues.

0 replies on “Les étapes clés de la gestion de conflits au sein d’une équipe”